LE MATINAL
Politique

Réunion virtuelle des gouverneurs de la Bad:Le ministre d’Etat Bio Tchané porte haut la voix du Bénin |

[ad_1]

La Banque africaine de développement a tenu par visioconférence lundi 27 juillet 2020, une réunion de ses gouverneurs. Le principal sujet à l’ordre du jour était la possibilité d’organiser de façon virtuelle la prochaine Assemblée générale élective de l’institution. Le Bénin était représenté au plus haut niveau par son gouverneur Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Plan et du développement dont la pertinence et la clairvoyance des interventions ont été saluées. Au bout de plusieurs heures de discussion, les gouverneurs de la Bad ont retenu le principe d’une Assemblée générale élective virtuelle ainsi qu’un système de vote électronique qui assure l’intégrité et la confidentialité des votes des gouverneurs. Ainsi, le consensus a été obtenu autour de la date du 27 août prochain pour la tenue de cette Ag. La réunion du lundi 27 juillet 2020 a aussi décidé de la mise à la disposition immédiate des gouverneurs, du rapport de la revue indépendante d’enquête sur les accusations de prévarication contre le président de la Bad.

 Abdourhamane Touré

 

 Le Bénin, 3ème pays en Afrique où on est heureux, une bonne nouvelle ?

 

« Le Bénin vient d’être classé 3ème pays en Afrique où l’on est heureux. C’est une bonne nouvelle. De façon générale, être heureux, c’est d’abord s’assurer les cinq besoins fondamentaux. Mais au-delà de la satisfaction de ces besoins fondamentaux, il y a un certain nombre de besoins de confort. Il y a peut-être la sécurité d’aller et de venir librement, de faire ce qu’on a envie de faire, de dire ce qu’on a envie de dire, de manger quand on veut, peut-être pas en excès. Globalement, c’est se sentir à l’aise chez soi. Vu ainsi, on peut dire qu’on est heureux. Par contre, le rapport publié par le magazine « Science et vie » s’est basé sur un certain nombre d’indicateurs. Les critères pris en compte dans ce classement, sont entre autres, les prestations sociales, l’éducation, la perception de la corruption, le revenu par habitant, etc. Lorsqu’on prend ces critères, on se rend compte que le Bénin se retrouve au 3ème rang en Afrique et est 86ème au plan mondial. Ce qu’il faut noter, c’est que ce n’est pas anodin pour ceux qui suivent l’actualité depuis quelques mois. Les différents indices de la Banque mondiale, de l’Uemoa, de la Cedeao, de Standard and Poor, tout cela est lié. Ce dernier classement vient confirmer les récentes déclarations du ministre de l’Economie et des finances. C’est la résultante de toutes ces avancées notées et qui concourent à la même issue : le Bénin va mieux. Le Bénin va de plus en plus en mieux. Je pense qu’on ne peut pas bâtir une société sans s’appuyer sur la science. Les sciences exactes surtout. Les scientifiques ont cette rigueur de ne pas tricher avec leurs consciences, parce que les standards sont là. Ils doivent rester dans des formats pour faire leurs analyses. Les sciences sociales, par contre, nous montrent beaucoup plus de latitudes à dire la même chose et son contraire. Je pense qu’il faut s’appuyer sur les sciences exactes pour raisonner. Or, nous les intellectuels, nous avons la latitude de tromper la raison. On ne peut pas dire que depuis dix ans le Bénin va mal. Ça va de mieux en mieux. Les microcrédits aux plus pauvres, ce n’est pas le président Patrice Talon qui les a lancés. Cela a démarré sous le président Boni Yayi. Mais, les microcrédits sont une bonne trouvaille. Au démarrage, les gens avaient dit que c’est instrumentaliser la pauvreté, mais aujourd’hui, en matière de production du bonheur, les microcrédits aux plus pauvres rendent les gens heureux. Des études ont montré comment les microcrédits ont permis aux femmes de s’autonomiser. En évoluant, ces microcrédits se sont perfectionnés. Et la forme modernisée sous le président Patrice Talon rend encore les personnes vulnérables beaucoup plus autonomes. Regardez la gestion que le gouvernement vient de faire du Covid-19 en laissant les marchés tourner, en laissant la vie économique tourner. C’est un apport important au bien-être. Les gens vivent. Il y a aussi les cantines scolaires que l’Exécutif a relancé. Ce qui permet aux enfants qui n’avaient pas droit aux repas de manger à leur faim. Le projet Arch, appelé sous le président Boni Yayi Ramu, il y a un contenu. Avec la rigueur depuis quatre ans, les résultats sont beaucoup plus visibles. Tout cela, c’est dans les prestations sociales. Je pense que le tableau que certains peignent en noir n’est pas le nôtre. Cela ne signifie pas que tous ceux qui veulent avoir du confort l’ont. Ceux qui crient que ça ne va pas ce sont les intellectuels qui ont perdu leurs à-côtés. Cela ne va pas parce que la distraction des ressources publiques n’est plus de mise. Cela ne va pas parce que la Cour de répression des crimes économiques et du terrorisme (Criet) est là, et vous met le grappin dessus. Cela ne va pas parce qu’il ne suffit plus de crier je soutiens pour qu’on vous nomme du jour au lendemain. Quand vous sillonner le pays, les gens vont vous parler de la cherté de la vie. Mais quand vous leur expliquez pourquoi la vie est chère, ils comprennent. Ils veulent que l’électricité leur soit régulière, que l’eau soit potable, que les centres de santé aient des soignants. A partir du moment où le confort de vie s’améliore, naturellement on est heureux. Ce qui est important est de reconnaître le pas qui est fait. On doit le reconnaître et aider celui qui est là à aller beaucoup plus loin ou alors proposer des alternatives meilleures ».

[ad_2]

Source link

Related posts

Le président Talon se saisit du dossier |

S7zRWAgPYJ

Agapit Maforikan à propos de l’expulsion de l’ambassadeur Oliver Nette:« Entre le Bénin et l’Ue, il n’y a pas de crise » |

S7zRWAgPYJ

Lutte contre l’insécurité à Cotonou:Un présumé braqueur neutralisé à Gbégamey |

S7zRWAgPYJ

Leave a Comment

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies