LE MATINAL
Actualités

EN POLITIQUE ET EN VÉRITÉ : 03 duos de candidats confirmés, place aux hostilités

Les hostilités peuvent démarrer pour la Présidentielle du 11 avril 2021. C’est du moins ce que pense le Consultant politique et Expert électoral, Agapit Napoléon Maforikan, après la publication par la Cour constitutionnelle de la liste définitive des duos de candidature à cette importante joute électorale. Hier lundi 22 février 2021 sur la chaîne de télévisons E-Télé, il a analysé cette actualité et celle relative à l’appel du candidat Patrice Talon invitant les mouvements qui le soutiennent à agir au sein des partis politiques pour une campagne efficace. Lire ci-dessous des extraits de son intervention.

« …Les trois duos de candidature retenus par la Commission électorale nationale autonome ont été confirmés par la Cour constitutionnelle lelundi 22 février 2021. Cela, après les résultats de la visite médicale qu’ils ont passée conformément à la Constitution du 11 décembre 1990 version révisée. Il s’agit de Soumanou-Hounkpè, Talon-Talata et Kohoué-Agossa. A priori, certains peuvent penser qu’il s’agit d’une simple formalité. Cette étape du processus électoral ne saurait l’être dans la mesure où on ne peut pas contraindre quelqu’un à tomber malade. Leur confirmation à poursuivre la compétition suppose qu’ils sont dans les conditions requises pour affronter la Présidentielle et gérer le pays. Cela dit, cette validation de leurs candidatures ne signifie nullement qu’ils sont totalement exempts de maladie. C’est clair que les médecins leur ont diagnostiqué des pathologies, car quand on est un quinquagénaire ou sexagénaire, on n’est pas à l’abri des bobos. Mais, ils ne seraient pas de nature à empêcher le candidat à avoir toutes ses potentialités, ses capacités morales, physiques et intellectuelles pour présider aux destinées du pays… »

Plus de recours sur la liste de candidature

« …La conséquence directe de cette publication de la liste définitive par la Cour constitutionnelle est qu’il ne peut plus y avoir de recours en ce qui concerne l’identité des personnes appelées à disputer la Présidentielle du 11 avril 2021. Mais, il y a d’autres recours. A cette étape du processus, seuls les candidats retenus ont qualité à former des recours. S’il y a d’autres citoyens qui entreprennent une telle initiative, ils seront, ni plus ni moins, des plaisantins. En revanche, si la Haute juridiction lit sa requête éventuellement, elle dira que l’intéressé n’a pas la qualité pour requérir, mais va entrer dans le fond si cela touche aux questions de droits de l’homme et des libertés publiques… »

Bientôt les offres

« … De toute façon, le processus se poursuit. Nous allons entrer dans la phase des candidatures. La Commission électorale nationale autonome devra élaborer le spécimen du bulletin unique. Mais avant, les Béninois s’impatientent de connaître les offres des trois duos de candidature. C’est légitime. Car, à partir du moment où ils sont qualifiés, ils doivent nous dévoiler leurs projets. Je crois que les candidats en sont bien conscients et s’organisent déjà pour exposer leurs idées lors de la campagne électorale… »

Place aux partis politiques

«…Parlant justement de sa campagne électorale, le weekend écoulé, Patrice Talon a invité les mouvements politiques à rejoindre les partis ou disparaître. Cela me conforte, car en juin 2020 quand les mouvements ont commencé par susciter la candidature du chef de l’Etat, j’avais indiqué que ce n’est pas normal dans ce contexte de réforme du système partisan que de tels groupes continuent d’agir, ravissant la vedette aux partis. Contrairement aux mouvements, les partis politiques sont plus structurés et organisés. Mieux, les membres de ces mouvements proviennent des partis politiques. Il est vrai, ils avaient eu le mérite d’occuper le champ politique en l’absence des partis. Mais aujourd’hui, le vide est comblé. Ils ne doivent plus avoir droit de cité. Bien au contraire, ces groupes devaient former une coordination autour des partis politiques qui ont repris leur rôle d’animation de la vie politique nationale. Il y a un bémol tout de même. Il n’est pas interdit à des groupes organisés de militer au sein des partis. Et c’est cela le message qu’a voulu faire passer le candidat Patrice Talon. En un mot, il a ramené l’église au sein du village pour que tout le monde sache où elle se trouve… »

Related posts

5 nouveaux ambassadeurs ont présenté leurs lettres de créance – Quotidien Le Matinal

S7zRWAgPYJ

Le gouvernement lance les travaux – Quotidien Le Matinal

S7zRWAgPYJ

Malversations financières : L’ex-régisseur du Cos-Lépi devant la Criet

Benjamin DOUTE

Leave a Comment

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies