LE MATINAL
Actualités Société

Géométrie de l’information et analyse stochastique : L’Ecole mathématique africaine porte les fruits du succès

Démarrée le 18 janvier 2021, l’Ecole mathématique africaine (Ema) dont le thème a porté sur « La géométrie de l’information et analyse stochastique » a pris fin le 30 janvier dernier conformément au programme préétabli. La cérémonie de clôture qui a eu lieu à l’Institut de mathématique et des sciences physiques (Ismp) de Dangbo a été présidée par le représentant du recteur de l’Université d’Abomey Calavi.

Cette Ecole africaine de mathématique a pour but de mettre en œuvre un processus visant à initier, à permettre aux jeunes chercheurs en Master ou aux jeunes doctorants de s’imprégner des nouvelles technologies. Par exemple, la nouvelle thématique « Géométrie de l’information et analyse stochastique » jamais organisée auparavant a permis de s’appuyer sur des techniques de géométrie différentielle pour résoudre des problèmes de statistiques, de la probabilité, des problèmes de concrets de la vie socioéconomique. Selon le directeur adjoint de l’Imsp, représentant le directeur empêché, cette formation a été organisée de manière hybride vu la pandémie de la Covid-19 qui persiste. Ainsi, certains cours ont été faits en présentiel et d’autres dispensés en ligne. Il espère que cette première expérience va se répercuter sur d’autres écoles afin que la pandémie n’empêche pas l’évolution de la science. Les participants sont au nombre de 39. Ils proviennent du Tchad, du Nigeria, du Cameroun, du Burkina Faso, du Congo Brazzaville, du Sénégal et du Bénin. 50 heures de cours ont été dispensées au cours des 12 journées d’enseignement avec environ 15 heures de communication. Le coordonateur du projet Centre d’excellence africain- sciences mathématique informatique application (Cea-Cima), partenaire financier, a éclairé sur son importance. Selon Joël Tossa, les centres d’excellence ont été un projet de la Banque mondiale pour favoriser le développement de l’enseignement supérieur en Afrique à cause des pays qui n’ont pas toujours des moyens de contribuer à l’épanouissement de l’enseignement supérieur. Ce projet a été initié en 2014 et l’institut de mathématique et des sciences a participé à la première édition. Etant devenu un centre d’excellence de 2014 à 2020, le projet a été renouvelé, d’où le démarrage de cette deuxième phase. La mission du Cea est d’encourager l’enseignement supérieur et la recherche. Donc le centre d’excellence africain essaie d’atteindre les indicateurs fixés. Il s’est dit fier du fait qu’aujourd’hui, on tend vers la géométrie de l’information qui a pris corps grâce au professeur Michel Boyom. Il y a déjà eu des thèses en géométrie de l’information et analyse stochastique et des jeunes peuvent déjà commencer par travailler dans ce domaine-là. Le Cea a permis de créer cette option et a permis qu’il y ait eu déjà des docteurs en cette matière. C’est en ce sens que le représentant du recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Moufoutaou Adjéran, a affirmé qu’il ne croit pas trahir le sentiment du plus grand nombre que ces 11 journées d’information, d’initiation, de réflexion et de pratique de mathématique pure de l’Ecole de mathématique africaine ont été un réel succès, une expérience inoubliable et même un point de départ pour les jeunes chercheurs notamment les étudiants de niveau Master et les doctorants en mathématique d’une part, et les chercheurs confirmés d’autre part. « La détermination de tous, dont vous avez fait preuve en prenant une part active aux enseignements que vous venez de recevoir en matière de géométrie de l’information et analyse stochastique démontrent votre degré d’engagement à servir par vos apports scientifiques futurs, l’avancée de la recherche et qui dit recherche scientifique parle forcément de développement d’un pays », a spécifié Moufoutaou Adjéran.

Perpétuer la marque de l’Ema

Au nom du recteur de l’Université d’Abomey Calavi, il a exhorté les bénéficiaires à perpétuer avec détermination la marque d’excellence de l’Ecole partout où ils iront malgré les mutations profondes des sociétés. Il attend d’eux notamment des avancées, des innovations, des contributions, des formules et pourquoi pas de nouvelles découvertes scientifiques qui témoignent de la qualité de la formation qui leur a été proposée dans cette école. Un satisfecit a été décerné aux autorités de l’Institut de mathématique et des sciences physiques de Dangbo qui ont pris toutes les dispositions pratiques dans le sens du respect des gestes barrières contre le Covid-19 qui a permis d’avoir le soutien des autorités nationales pour la tenue d’une telle rencontre scientifique. La cérémonie a pris fin par la remise des parchemins aux participants.

 

Related posts

Libération du périmètre de la Route des pêches : L’Andf expose les modalités aux propriétaires terriens d’Agouin

MARCUS KOUDJENOUME

Visite du ministre de la Décentralisation à la Sogema : La numérisation du recouvrement des créances au centre des discussions

MARCUS KOUDJENOUME

Claude Azalou Tingbé : « Les cours de vacances ne garantissent pas l’obtention de brillants résultats »

MARCUS KOUDJENOUME

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies