LE MATINAL
Actualités

Grossesses précoces en milieu scolaire : Le ministre Kapo plaide pour une loi pour décourager les auteurs

Le phénomène de grossesse en milieu scolaire notamment le sous-secteur de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle préoccupe la représentation nationale. Pour comprendre la prolifération du phénomène malgré les efforts fournis pour son éradication, le député Valère Tchobo a saisi le gouvernement à travers une question orale. Le ministre Mahougnon Kakpo était au Parlement hier, mardi 5 janvier 2021 pour répondre aux préoccupations de l’élu du peuple. Il a, à cette occasion, plaidé pour le vote d’une loi répressive pour décourager les auteurs des grossesses précoces à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements.

Le gouvernement appelle les députés à sa rescousse pour mieux lutter contre les grossesses précoces en milieu scolaire. A l’Assemblée nationale hier pour répondre à la question orale du député Valère Tchobo, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, a exposé les mesures prises pour combattre le fléau. Entre autres a-t-il fait savoir, le gouvernement a poursuivi et amplifié les mesures de gratuité de la scolarisation des filles. Pour ces trois dernières années, 8.064.165.000 de FCfa ont été débloqués dans ce cadre ; ce qui a permis d’impacter 504.591 filles du sous-secteur de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. Au niveau de la formation professionnelle, 95.080.000 de FCfa ont été investis ; ce qui a permis d’impacter 2516 filles de ce sous-secteur. Il a exhorté les députés à accompagner l’Exécutif à travers la prise d’une loi répressive et pénale pour décourager à jamais les auteurs tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des établissements. « Il sera notifié dans une loi que tout individu qui met enceinte une apprenante sera puni pénalement avec une peine d’amende conséquente », a-t-il suggéré. La loi sera introduite d’ici à là à l’Assemblée nationale pour examen. Dans sa question orale, le député de la 9ème circonscription a voulu savoir quelle est réellement l’ampleur du phénomène parlant de statistiques des trois dernières années y compris les conséquences de Covid-19 sur ce phénomène ; le sort réservé aux filles tombées enceintes ; l’accompagnement socio-éducatif et les mesures disciplinaires contre les auteurs de ces grossesses et comment se décline la politique du gouvernement pour juguler le phénomène.

Statistiques alarmant de cas de grossesses

Le ministre Mahougnon Kakpo n’a pas manqué de présenter aux députés les statistiques sur le phénomène. Entre 2016-2017, sur 301.181 filles inscrites, 3045 cas de grossesses ont enregistrés, soit 307 cas entre élèves et étudiants, 37 entre élèves et professeurs et 2701 entre élèves et artisans et autres. En 2017-2018, sur 288.181 inscrites, 2912 élèves sont tombées grosses soit 371 entre élèves et étudiants, 30 entre élèves et professeurs et 2511 entre élèves et artisans et autres. L’année scolaire 2018-2019, sur 290.845 inscrites, 1122 cas de grossesses ont été dénombrés dont 185 entre élèves et étudiants, 07 entre élèves et professeurs et 930 entre élèves et artisans et autres. L’année dernière, où on devrait obtenir moins de grossesses surtout avec l’avènement de Covid-19 qui impose des mesures barrières de distanciation, malheureusement cela a grimpé. 2290 cas de grossesses dont 630 entre élèves et étudiants, 24 entre élèves et professeurs et 1633 entre élèves et artisans et autres. De cette présentation, il ressort donc que les grossesses en milieu scolaire constituent une menace à toute politique de développement et qu’aucun gouvernement ne doit rester es bras croisés face au fléau.

M. A-A. (Corresp.

Ouémé-Plateau)

Related posts

Santé et Protection sociale: Une délégation ministérielle à Bantè

Site par défaut

Culture : Le Bénin et la France signent une coopération muséale

MARCUS KOUDJENOUME

Protestations post électorales violentes aux Usa : Des partisans de Trump défient la démocratie américaine

Benjamin DOUTE

Leave a Comment

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies