LE MATINAL
Actualités

Métiers de l’audiovisuel : Canal+ forme de jeunes béninois en prise de son et d’image

Le groupe français de télévision poursuit sa politique d’investissement dans la formation et l’éducation aux métiers de l’audiovisuel au Bénin. Du 12 au 16 avril 2021 à Blue Zone de Cotonou, une dizaine de jeunes cinéastes, cadreurs,  réalisateurs et preneurs de son ont vu leurs capacités renforcées en prise de son et d’image. Au terme du séminaire organisé en partenariat avec Canal University, les parchemins ont été remis aux participants en présence de la Directrice générale de Canal+ Bénin, Yacine Alao.  

Canal+ Bénin crée l’écosystème qu’il faut aux jeunes cinéastes, cadreurs et preneurs de son béninois afin de se renforcer en prise de son. Après l’appel à candidatures lancé il y a quelques semaines, une dizaine de personnes retenues ont suivi une formation en prise de son et d’image du 12 au 16 avril 2021. Selon la Directrice générale de Canal+ Bénin, ce projet tient du fait que le groupe français de télévision s’investit depuis plusieurs années dans la formation et l’éducation de jeunes talents aux métiers de l’audiovisuel. C’est donc pour accompagner les cinéastes, cadreurs, réalisateurs et preneurs de son qui ont envie d’acquérir des connaissances et d’être au top de la technologie, que la présente formation a été initiée par Canal+ Bénin et Canal+ University. « Ce qui important pour nous, c’est que la formation a suscité un engouement auprès de différents jeunes qui se sont rapprochés de Canal+ pour solliciter un renforcement de capacités afin de se perfectionner. C’est donc à bon droit que Canal+ et Canal university ont  répondu favorablement en offrant cette formation », a expliqué Yacine Alao. A l’en croire, cet atelier n’est que le début. « Le label Canal university a l’ambition d’apporter sa pierre à l’édifice avec des formations à l’endroit des jeunes du secteur de l’audiovisuel », a-t-elle dévoilé. Pour se faire une idée des domaines dans lesquels les modules de formation doivent s’orienter, la directrice générale de Canal+ Bénin a recueilli les avis des participants et leurs attentes. Relativement aux doléances, ces derniers ont souhaité que cette initiative se pérennise dans les domaines du scénario, du cadrage et de la post-production. Prenant bonne note de ces doléances, Yacine Alao a promis d’en apporter des réponses adéquates dans un futur proche. « J’ai bien pris bonne note de ces doléances. Je verrai sans que cela ne prenne du temps, dans quelle mesure nous allons leur donner satisfaction », a rassuré le numéro 1 de Canal+ au Bénin.

Quid du contenu de la formation ?

Pour rendre la formation bénéfique aux participants, Canal+ Bénin et Canal University ont sollicité un expert. Il s’agit de Alain Kempinaire. Ingénieur de son et ancien directeur de Cirtef Cotonou, il a adopté une méthodologie en deux phases faite de théorie et de pratique. « Les deux premiers jours, nous avons fait le point des rappels théoriques en matière de son. A partir du troisième jour, ont démarré des exercices pratiques à l’intérieur de la Blue Zone  Zongo », a-t-il fait savoir. A noter que cette formation est destinée prioritairement aux preneurs de son mais le consultant a choisi de faire participer quatre personnes n’ayant pas ce profil. Il s’agit de cadreurs, caméramans ou réalisateurs qui accompagnent les preneurs de son dans leur travail. Cette approche vise à favoriser l’échange de compétences entre ces acteurs de l’audiovisuel. A la cérémonie de remise de parchemin vendredi, Alain Kempinaire s’est réjoui de l’impact de l’approche choisie qui, a-t-il avoué, a permis aux participants de sortir de la formation avec un gain qui leur sera bénéfique dans la vie professionnelle. « Je leur ai demandé de continuer à pratiquer ce qui a été fait quand ils seront en situation de travail pour améliorer la préparation d’un tournage, de respecter les consignes et de mieux communiquer entre cadreurs, réalisateurs et preneurs de son. Tout cela mis ensemble aura sûrement un impact à court, moyen et long terme sur la qualité du travail », a conclu Alain Kempinaire, très satisfait tout comme les participants, du déroulement de la formation.            

Related posts

Session criminelle au tribunal d’Abomey : Plusieurs dossiers en étude à compter de ce lundi

MARCUS KOUDJENOUME

Métier de traineurs de pousse pousse dans les marchés : L’Antpb expose ses difficultés

Benjamin DOUTE

Evénement culturel inédit de l’année 2021 : Le concert grand public de Fally Ipupa annulé

Benjamin DOUTE

Leave a Comment

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies