LE MATINAL
Actualités Sports

Michel Dussuyer après la défaite face à la Tanzanie : « Il reste encore deux matchs »

Juste après sa défaite face à la Tanzanie (0-1), dimanche 10 octobre 2021 dans le cadre de la 4ème journée des qualificatifs pour le prochain mondial, Michel Dussuyer a donné les raisons de la débâcle telle défaite. Le technicien français pense déjà aux deux prochaines journées à venir en novembre 2021. Lire ci-dessous ses explications.

« On a fait une entame de match catastrophique. On a couru derrière tout le temps. Quand il y a une équipe qui court  et une équipe qui ne court pas, ça devient compliquer. Il faut courir pour défendre, il faut courir pour attaquer et en plus avec un manque de concentration évident. Donc, forcément, à chaque fois, je tiens toujours le même discours. Il s’agit de bien rentrer dans un match. Et ce soir, ça n’a pas été le cas, et on le paye cher parce que derrière, on n’arrive pas à remonter un but. Il faut un peu de réussite aussi, comme l’a dit le coach tanzanien. On ne l’a pas eu ce soir, On l’avait eu il y a trois jours. Maintenant, c’est le football qui est comme ça. Il faut regarder devant. Difficile d’avoir des satisfactions quand on perd un match. Forcément, c’est difficile après, à la performance des uns et des autres.  Ça n’a pas été homogène. Les motifs de satisfaction c’est qu’on a lutté jusqu’au bout. On a essayé de revenir dans ce match puisqu’on a eu une réaction en seconde mi-temps. Voilà, il n’y a pas grande chose, il n’y a pas d’autres motifs de satisfaction à avoir. Bien sûr que déjà nous-mêmes on est très déçu par ce résultat; On espérait engranger trois points même si on savait que cette équipe de Tanzanie a beaucoup de qualités. Maintenant, il faut se replonger sur les deux prochaines journées. Après, je sais que le public est déçu parce que c’est normal, c’est  légitime parce que ça fait longtemps que le Bénin n’a pas perdu au stade de l’Amitié. Donc, c’est un sale coup qui nous arrive maintenant. Je dis aux joueurs que, il reste deux matchs dans cette compétition, ça reste ouvert. Ça veut dire que ça reste un groupe difficile  parce que c’est des bonnes équipes, ça sera homogène. Ça se joue  pas sur grande chose, des détails. On va reprendre en mois de novembre, bien commencer par le match contre Madagascar et espérer donner la victoire à tous les Béninois. »

 

Propos recueillis par: Karol Sékou (Stag)

 

 

Related posts

Conseil des ministres : Le Cncb dissout, les emplois sauvés

MARCUS KOUDJENOUME

Identification des parcelles à Cotonou : L’équipe municipale dans l’improvisation

MARCUS KOUDJENOUME

Covid-19 : Pas d’accès au port sans pass vaccinal

MARCUS KOUDJENOUME

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies