LE MATINAL
Actualités

Performance du Bénin dans le secteur agricole en 2019 : 14.200 emplois directs et 51.300 emplois indirects créés

Le chef de l’État Patrice Talon, dans son discours sur l’État de la Nation, ce vendredi 27 décembre 2019, n’a pas occulté les différentes performances réalisées par le Bénin dans le domaine de l’agriculture tout au long de l’année 2019. Au nombre de celles-ci, on note des milliers d’emplois crées et l’amélioration du taux de sécurité alimentaire dans les ménages.

Le Bénin a occupé au cours de l’année 2019, le premier rang en matière de pays producteur de Coton en Afrique avec 678 mille tonnes. Une performance qui à en croire le chef de l’État est remarquable mais devrait être encore améliorée les mois à venir. Dans le domaine de la production des produits vivriers, le Bénin a occupé la deuxième place au niveau de l’espace Uemoa grâce au financement sur ressources intérieures « des plans de développement des filières riz, maïs, manioc, anacarde, ananas, viande, lait et œufs de consommation, ainsi que des aménagements hydroagricoles ». Le chef de l’Etat Patrice Talon a également relevé que dans le cadre de la promotion de l’entreprenariat agricole et rural, des centaines de projets privés ont eu de financement, plus de 250 hectares de nouveaux périmètres irrigués ont été réalisés à Malanville et Karimama. Dans la vallée de l’Ouémé, plus de mille hectares et la construction de quatre grands marchés été engagé par le gouvernement. Les efforts faits dans le domaine de la pêche sont l’assainissement des plans d’eau et pêcheries sur le Lac Ahémé, le Lac Nokoué, et la Lagune de Porto-Novo attendu depuis des décennies. « L’écosystème aquatique est désormais débarrassé des engins prohibés et offre de meilleures conditions de navigation et de développement des poissons » a souligné le chef de l’Etat Patrice Talon qui a ajouté que ces différentes actions ont permis de maîtriser les prix des principaux produits alimentaires de grande consommation, et d’améliorer le niveau global de sécurité alimentaire des populations. En termes de pourcentage, le taux des ménages en insécurité alimentaire est descendu à 9% contre 11% en 2018. Les efforts réalisés par l’exécutif ont permis de générer dans le secteur agricole, la création d’au moins 14.200 emplois directs et 51.300 emplois indirects.

Related posts

Conseils des ministres: Plusieurs nominations prononcées

CHARENNE SOSSOU

Le gouvernement lance une étude pour la transformation du numérique – Quotidien Le Matinal

admin

Commune de Sinendé : Le maire Abdoulaye Toko Yarou n’est plus

MARCUS KOUDJENOUME

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies