LE MATINAL
Actualités Société

Présentation du pass sanitaire dans les services publics et collectivités locales : Fortunes diverses à Cotonou, Calavi et à l’intérieur du pays

Le pass vaccinal ou le résultat Pcr datant de moins de 48 heures exigé dans tous les services publics et les collectivités locales par le gouvernement lors du Conseil des ministres du mercredi 20 octobre 2021 n’est pas mis en application dans toutes les administrations publiques. C’est le cas dans les mairies de Cotonou et d’Abomey-Calavi où le quotidien ‘’Le Matinal’’ a fait le constat de l’effectivité de l’application de la mesure.

Ambiance ordinaire dans la matinée du mercredi 27 octobre 2021 matin au portail principal de la mairie de Cotonou. Ici, les agents de la mairie comme les usagers vont et viennent comme si de rien n’était. La mesure du contrôle du pass sanitaire prise par le gouvernement n’est donc pas encore en vigueur. Néanmoins, certains usagers disent être plutôt prévisibles en ayant sur eux, leur pass vaccinal. C’est le cas de Paul qui est allé établir son acte de naissance sécurisé. « Sachant que le pass vaccinal est désormais obligatoire dans les services publics, moi je suis venu à la mairie avec ma carte de vaccination », a-t-il confié. De son côté, Jean-Pierre s’est d’abord rassuré de la mise en application de la décision gouvernementale auprès d’un proche avant de prendre la direction de l’hôtel de ville, puisqu’il ne s’est pas encore fait vacciner. «  Je me suis d’abord renseigné auprès de l’un de mes connaissances qui travaille à la mairie sur l’effectivité du contrôle de la carte de vaccination à la mairie. Puisque moi, je ne suis pas fait vacciner », a renseigné Jean-Pierre.

 

Mesure effective à la mairie d’Abomey-Calavi

 

A quelques kilomètres de Cotonou, la Commune d’Abomey-Calavi dirigée par Angelo Ahouandjinou. Ici, la consigne est claire : pas de pass vaccinal pas d’accès au service de la mairie. Et pour le contrôle, une forte équipe constituée des agents de la Cellule de communication de la mairie et des agents de sécurité assure la veille. Philipe, ayant son passe sanitaire, a pu accéder à la cour de la mairie laissant dehors son ami Samuel parce que n’ayant pas fait sa vaccination. Pour lui, le gouvernement ne veut pas du mal à la population en exigeant la vaccination contre le Covid-19. « Est-ce que l’Etat peut vouloir l’extermination de toute sa population ? Quand l’Etat donne une directive à sa population, c’est pour la bonne cause. J’exhorte tout le monde à se faire vacciner », a lancé Philipe.

 

Patrice Zoundé (Stag)

Related posts

Rentrée scolaire 2021-2022 à Sèmè-Podji : Gsl-Africa accompagne des orphelins à Tchonvi

MARCUS KOUDJENOUME

Rentrée académique 2021-2022 : Les anciens ouvrages de français et de mathématique retirés au CI

MARCUS KOUDJENOUME

Projet Cité balnéaire d’Avlékété : Les propriétaires de 352 ha indemnisés

MARCUS KOUDJENOUME

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies