LE MATINAL
Politique

Projet du gouvernement du Nouveau départ:La flotte Bénin-Taxi introuvable à Parakou


La flotte Bénin-Taxi est introuvable ces derniers jours à Parakou. Cette situation suscite une kyrielle d’interrogations au sein de la société.

Trouver « Bénin-Taxi » est difficile à Parakou. Ici, on ne voit plus les véhicules de transports communément appelés Bénin-Taxi. Trois (03) seulement sont visibles au niveau de la Direction départementale du développement du Borgou-Alibori. Selon Kolawolé Bamidélé Isaac, rencontré au quartier Ladjifarani, c’est un sérieux problème pour les jeunes à qui ces véhicules avaient été remis pour exploitation. « C’est sûr que ces jeunes à qui ces véhicules ont été remis ont échoué dans la mission à eux confiée », explique-t-il. Selon nos investigations, c’est depuis le 07 juillet 2018 que l’extension de la flotte Bénin-Taxi a été décidée par le gouvernement et mise en servie à Parakou. A l’époque, une vingtaine de véhicules a été convoyée dans la ville. Selon Seïbou Assan, Directeur général du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable d’alors, le projet Bénin-Taxi est une idée du président Patrice Talon. Il a été mis en route le 03 juillet 2017 à Cotonou, avec un total de 300 véhicules acquis par l’Etat, puis confiés à des artisans, en vue d’améliorer la mobilité urbaine. « L’objectif est d’offrir aux populations des grandes villes et aux touristes, un mode de transport urbain sécurisé, confortable et à un prix abordable », a-t-il expliqué. Après une année d’activité à Cotonou et ses environs, poursuit-il, Bénin-Taxi a impulsé un changement en matière de transport urbain. En dehors des centaines d’emplois directs et indirects créés, il a également contribué à accroître l’attractivité touristique du Bénin. Pour le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, le souci du gouvernement, c’est de doter toutes les grandes villes de moyens de transport urbain modernes adéquats. Pour lui, l’extension de la flotte Bénin-Taxi à Parakou s’inscrit dans la droite ligne du combat pour la modernisation des villes béninoises et l’amélioration des conditions de leurs populations. De même, il a déclaré qu’en dehors de Parakou, le projet sera également étendu à Porto-Novo, Abomey, Bohicon, Ouidah, Allada, Abomey-Calavi et Natitingou.

Où sont passées les voitures jaunes mises en service à Parakou

La flotte « Bénin Taxi » compte une vingtaine de véhicules à Parakou. Lors du lancement de la flotte, Djibril Mama Cissé, Préfet du Borgou, a souligné que le démarrage des activités de la flotte automobile Bénin-Taxi dans la cité des kobouru vient combler le besoin croissant et manifeste de mobilité. Il a invité la population à soutenir l’initiative, en sollicitant quotidiennement ces véhicules ». Mais aujourd’hui, le constat reste amer. Aucun taxi ne circule dans la ville de Parakou. Fortement adoptée à Parakou, les taxis ont disparu de la circulation. Selon Bio Imorou Seibou, les trois (03) véhicules Bénin-taxis immobilisés au niveau de la Direction départementale du développement du Borgou, seraient certainement en panne, ou bien retirés à ceux à qui ils ont été attribués. Pour les artisans, circuler à Parakou est un véritable calvaire. « Les voies sont impraticables. Pour quitter un endroit à un autre, c’était un véritable calvaire pour les conducteurs. Nous appelons la mairie et la préfecture à trouver des solutions aux difficultés que nous rencontrons sur le terrain. Nous voudrions qu’elles nous sollicitent aussi. Car, il faut qu’on remplisse notre part de contrat et pour le faire, il faut en amont trouver des clients », a-t-il laissé entendre. Si leur part de contrat n’a pas été rempli, les véhicules seront retirés. Pour d’autres, les véhicules sont systématiquement retirés si les artisans ne satisfont pas à leurs obligations vis-à-vis du contrat.

Blaise Tampounhouro (Br Borgou-Alibori



Source link

Related posts

Marketing sportif pour accompagner les réformes du gouvernement : « Monange promotions » organise 4 jours de formation de haut niveau

admin

Le préfet Mégbédji lance les épreuves écrites au Ceg1de Klouékanmè

admin

Recette perception douane Hillacondji:Un écart financier de 361 millions de FCfa mis à nu

admin

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies