LE MATINAL
Politique

Vaccination anti-Covid-19:03 personnes en prison pour trafic de carnet


Pour trafic des carnets de vaccination contre le Covid-19, trois personnes ont été placées  mardi 14 septembre 2021 en détention provisoire par le tribunal de Porto-Novo.

Trafic de carnets de vaccination anti-Covid-19 au Bénin. Selon Frissons Radio trois personnes dont un agent de santé ont été épinglées pour trafic des carnets de vaccination Covid-19. Présentés au procureur de la République près le tribunal de première instance de Porto-Novo., les accusés ont été déposés en prison. Ils seront jugés le lundi 29 novembre 2021. Depuis le 1er septembre 2021, tout agent de l’administration publique ou employé du secteur privé non vacciné contre la Covid-19 ne peut prendre part aux rencontres (réunions, ateliers, forums, séminaires, etc.).

Léonce Adjévi

Le gouvernement prévient et met en garde

L’information fait grand bruit depuis quelques jours. Trois individus ont été placés sous mandat de dépôt pour avoir trafiqué des carnets de vaccination. La question a été abordée par le secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement au cours de son traditionnel point de presse consécutif au conseil des ministres. Pour Wilfried Léandre Houngbédji, il n’est pas question de tolérer ces genres d’agissements. Ces manœuvres qu’il juge « inqualifiables » sont de nature à saboter les efforts que déploie constamment le gouvernement dans sa stratégie de riposte contre la pandémie du Covid-19. « L’option du gouvernement qui a été annoncée, défendue, promue et prônée de tout temps en dehors des gestes barrières, c’est de nous faire vacciner », précise le porte-parole du gouvernement. Mieux « des efforts sont engagés dans ce sens par le budget national et par les partenaires pour mettre à disposition les vaccins ». En dépit de toutes ces dispositions, certains individus ont entrepris de tricher avec leur santé. Se débinant aux recommandations des autorités gouvernementale, ces derniers, de connivence avec certains agents de santé, se font délivrer, contre une somme pouvant aller jusqu’à 200.000 Fcfa (selon le porte-parole), le carnet attestant qu’ils se sont vaccinés. A en croire les propos de Wilfried Léandre Houngbédji, cette pratique ne saurait perdurer. Aussi affirme-t-il qu’il n’est pas exclu que d’autres personnes empruntent ce moyen détourné pour obtenir leur pass vaccinal. Raison pour laquelle, le gouvernement met en garde des citoyens de mauvaise foi se hasarderaient dans cette aventure risquée. Ils subiront, le cas échéant, les rigueurs de la loi, prévient-il.

Gabin Goubyi



Source link

Related posts

Lutte contre les stupéfiants dans le Zou : Du chanvre indien saisi, 3 individus arrêtés à Cana

admin

Budget primitif de la Commune de Sèmè-Podji:Charlemagne Honfo décroche 05 milliards pour 2020 |

admin

Le clergé poursuit sa médiation – Quotidien Le Matinal

admin

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies